Chargement en cours

Croyant, mais non pratiquant

Retour
30787_1474225893041_50176_n.jpg
mer. 2 mars 2016

Chers Amis Internautes,

Je voudrais vous parler de quelque chose d’incohérent que l’on peut entendre souvent quand on parle de Jésus à certaines personnes qui répondent :

« Je suis croyant, mais non pratiquant ! »

Et ces gens se trouvent alors comme justifiés en déclarant cela.

J’aimerais vous donner un exemple à titre d’illustration pour comprendre qu’une telle déclaration est totalement incohérente.

Prenons un homme qui se dit chasseur, mais dira-t-il, je ne suis pas pratiquant !

Que penserait-on d’un tel homme ? Il se dit chasseur, il possède un fusil qui orne le devant de sa cheminée, mais il ne sort jamais pour aller chasser.

Franchement, peut-on se dire chasseur dans ces conditions ? Je pense que non !

C’est une déclaration complètement incohérente avec la réalité !

Vous avez compris où je voulais en venir...

Il en est de même avec ceux qui se prétendent croyant, mais non pratiquants !

Il y a des gens qui se disent d’une religion (chrétienne), possède une Bible qui trône sur une étagère de bibliothèque, mais qui n’est jamais ouverte. Pourtant c’est la Parole écrite de Dieu !

Dieu dit dans le prophète Esaïe 55.6-11 : « Cherchez l'Éternel pendant qu'il se trouve ; invoquez-le, tandis qu'il est près. Que le méchant abandonne sa voie, et l'homme d'iniquité ses pensées ; qu'il retourne à l'Éternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées.

Comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n'y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins. »

Il est important de savoir que lorsque quelqu’un lit et médite la bible, et laisse son message pénétrer dans son cœur, la Parole de Dieu fera son effet dans la vie d’une telle personne.

C’est ce que Jésus appelle ‘porter du fruit’.

Mais, au fait, qu’est-ce qu’on appelle un chrétien ? C’est avant tout un disciple de Jésus-Christ comme c’est écrit dans Actes 11.26. Or il y a dans le monde un très grand nombre de gens qui se disent chrétiens, mais qui ne sont, en réalité, pas des disciples de Jésus-Christ ! Ils ne portent pas les fruits que la Parole de Dieu est seule capable de leur faire porter. Ceci n’est pas un jugement, mais une constatation.

Jésus dit (Matthieu 7.16-20) : Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

Mais que dit le passage d’Esaïe que nous avons lu ? Relisons les versets 6 & 7 : « Cherchez l’Eternel pendant qu’il se trouve ; Invoquez-le tandis qu’il est prêt. Que l’homme méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées, qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu qui ne se lasse pas de pardonner. »